Fiscalité, impôts et taxes au Sénégal

En tant qu’expatrié au Sénégal, il est assujetti au régime fiscal en vigueur dans le pays. On doit en effet s’acquitter auprès de l’état sénégalais des différents impôts et taxes. On verra ainsi une synthèse de ces obligations fiscales.

Il existe entre la France et le Sénégal une convention fiscale. Ainsi, réside-t-il au Sénégal tant qu’expatrié, qu’il est soumis à une convention, qu’il est pris en compte par la durée et le revenu imposable, entre autres. Cependant, la nature de l’impôt reste le même. Il s’agit d’un impôt sur le revenu, applicable aux sociétés et aux personnes physiques. Les personnes physiques sont alors imposables dès leur domicile fiscal est établi au Sénégal. L’Irpp ou Impôt sur le revenu des personnes physiques, entre les autres, est un impôt annuel pour les personnes qui exercent au Sénégal une activité professionnelle. Les personnes physiques doivent également s’acquitter de deux autres impôts. Ce sont l ‘Impôt du Minimum Fiscal (MF) de l’Impôt du Minimum Fiscal, TRIMF. Cette première n’est pas une personne mobile comme une mini-quatorze années, à côté des autres catégories comme la seconde, quant à lui, s’adresse, sauf exonération, aux personnes qui touchent des pensions ou tout ce qui est assimilé. De façon générale, c’est sur la base du revenu annuel brut que sont calculés les montants des taxes à payer. Le code qui régit la répartition et l’application des impôts au Sénégal est le code général des impôts. aux personnes qui bénéficient de pensions ou tout ce qui est assimilé. De façon générale, c’est sur la base du revenu annuel brut que sont calculés les montants des taxes à payer.Le code qui régit la répartition et l’application des impôts au Sénégal est le code général des impôts. aux personnes qui bénéficient de pensions ou tout ce qui est assimilé. De façon générale, c’est sur la base du revenu annuel brut que sont calculés les montants des taxes à payer. Le code qui régit la répartition et l’application des impôts au Sénégal est le code général des impôts.

Les impôts directs au payeur au Sénégal

This is a recensed notals quatre imposals and a cinquième catégorie assimilée is is the Contribution Globale Unique (CGU). L’impôt sur les sociétés est établi sur une période de douze mois. En général, on a attendu de l’année passée et la majorité des sociétés ont été envoyées d’office, elles sont également de façon optionnelle, notamment les sociétés en nom collectif (SNC), les sociétés de participation, les sociétés de fait, les groupements d’intérêt économique (GIE), les sociétés en commandite simple (SCS) et les sociétés à responsabilité limitée (SARL) avec un unique associé. De même que pour les personnes physiques, les sociétés ne sont imposées que sur les bénéfices réalisés au Sénégal. C ‘ est donc le principe de territorialité qui prévaut. Cependant, il faut comprendre le principe de territorialité qui est entendu ici au sens large. This is itly as a whisly output to export. De même, une entreprise non établie de façon claire au Sénégal peut aussi être imposable dans certaines conditions. Par exemple, si vous vendez un représentant ou si vous effectuez des transactions commerciales dans le cadre d’une activité de production. L’impôt sur le revenu également sur les personnes ayant des revenus fonciers, des revenus de capitaux mobiliers et / ou des revenus de créance, des dépôts et du cautionnement. La contribution forfaitaire à la charge des employeurs,

Les impôts indirects au Sénégal

Les impôts indirects sont moins nombreux que les impôts directs. Il s’agit de la taxe sur la valeur ajoutée, de la taxe d’égalisation et de la taxe sur les opérations bancaires. La taxe sur la valeur ajoutée ou la TVA est due aux personnes physiques et morales dans certaines conditions. La taxe d’égalisation, pour sa part, ne concerne que les importateurs et les commerçants qui s’approvisionnent chez les producteurs locaux. Enfin, la taxe sur les opérations bancaires et les banques agréées avec l’Etat. Quoiqu’il en soit, s’adressent à l’administration fiscale sénégalaise reste le premier plus sûr pour connaître ses obligations en matière fiscale.

Leave a Reply